Skip to content

En quoi consistent les travaux de zinguerie ?

Lorsque l’on parle de la zinguerie, on fait généralement référence au domaine d’activité et aux opérations qui permettent, en accord avec la couverture de toit, d’améliorer l’étanchéité de la toiture et par conséquent l’imperméabilité de l’habitation, ainsi que l’isolation de celle-ci. Le terme zinguerie provient du matériau “zinc”, utilisé depuis longtemps pour la confection de recouvrements de toiture ainsi que celle des gouttières.

Ainsi, si vous rencontrez des problèmes d’infiltration dans votre logement, vous avez tout intérêt à contacter un couvreur ou un professionnel de la zinguerie. Généralement, les spécialistes de la toiture disposent du savoir-faire nécessaire pour intervenir dans ces domaines. L’objectif sera d’assurer un système d’évacuation de l’eau performant, passant par la toiture, la gouttière ou les chenaux.

Quels sont les éléments constituant la zinguerie ?

Parmi les éléments principaux dans le domaine de la zinguerie, on retrouve la gouttière. S’il peut paraître assez simple et minimaliste à première vue, il faut savoir qu’il est indispensable à la bonne évacuation des eaux pluviales et qu’il doit être entretenu afin de rester fonctionnel. Toujours installée à minimum 5% de pente, la gouttière peut être pendante, ou “demi-ronde”, ou rampante. Le premier modèle, fixé par des crochets aux chevrons de la charpente, est le plus populaire étant donné son prix abordable et le fait qu’il peut être installé sur tous les types de couvertures. Le modèle rampant, plus discret mais plus cher, est posé directement sur la corniche ou une autre partie de la toiture. Il sera privilégié lorsque le toit est en forte pente.

Un autre conduit d’évacuation intégré au gros œuvre d’une habitation est le chéneau. Il est installé contre un mur et déverse les eaux pluviales directement dans un tuyau de descente, ou une gouttière. Il s’agit d’une installation plus rare et peu utilisée de nos jours, mais elle existe encore sur des bâtiments plus anciens ou de grande envergure.

Souvent confondues avec les gouttières, les corniches sont en réalité un élément esthétique dont le rôle est de joindre le mur extérieur d’une façade et le toit. Leur fonction est également d’évacuer les eaux de pluie puisque les gouttières peuvent y être posées.

Comment entretenir la zinguerie ?

Les différents éléments de la zinguerie doivent être régulièrement entretenus au même titre que la toiture d’une habitation, et ce pour éviter la dégradation des différentes parties, principalement due aux intempéries. En effet, le toit d’une maison est le principal rempart aux vents forts, à la neige, à la pluie et aux autres éléments naturels ainsi qu’à la pollution extérieure.

Le printemps est la période idéale pour procéder à un nettoyage de la couverture d’une habitation puisque celle-ci a subi le froid, le poids de la neige et l’humidité durant tout l’hiver. Un démoussage ainsi qu’un traitement hydrofuge peuvent également être envisagés afin que son état reste correct au fil des mois et des années. En ce qui concerne les gouttières, l’état de celles-ci est invisible depuis le sol. Il est donc nécessaire d’escalader la toiture afin de détecter les dégâts et fuites éventuelles, et retirer les saletés obstruant la circulation optimale de l’eau : branchages, feuilles mortes, insectes, etc. Si ces opérations ne sont pas réalisées par un spécialiste, des infiltrations d’eau et autres problèmes d’humidité peuvent survenir, entraînant des soucis plus conséquents.